Les leaders katangais vont-ils observer passivement cette crise froide qui pourrait diviser la province ?

A la perte de ses personnalités depuis un certain temps, dont de leaders provinciaux, comment peut-on voir l’avenir du Grand Katanga et unir les communautés en dépit de son démembrement en quatre provinces. Pour illustrer près d’une dizaine de morts, citons Antoine Gabriel KYUNGU WA KUMWANZA décédé en août 2021. Que reste-il des leaders de cette province minière de la RDC ? Certes, des leaders sont là, mais sans union, l’entité la plus riche de la République va continuer à sombrer. C’est une interview exclusive accordée à Congo Uni sur les raisons qui expliquent la division des leaders katangais, maitre Guy Kalenga MUTOMBO fédéral du Haut-Katanga et porte-parole de l’opposition Républicaine dont Ngube Ngube est le chef de file. Entretien réalisé par Ruth KUTEMBA, correspondante de Congo Uni à Lubumbashi.

Congo Uni : Me Guy Kalenga MUTOMBO pourquoi vous prônez sur la table ronde katangaise?

Invité: Écoutez, le katangais doivent etre unis, les élections de 2023 pointes à l’horizon. En ma qualité du digne fils du Haut-Katanga, et du grand Katanga et en ma qualité du porte-parole de l’opposition Républicaine dont Ngube Ngube est le chef de file. J’invite tous les notables katangais, leaders politique katangais d’organiser une table ronde, sous le labelle des chefs coutumiers afin de régler tous les différents observés au sein du grand Katanga; car les linges sales se lavent en famille.

Congo Uni : Vous pensez aussi comme certaines personnes que le feu Antoine Gabriel serait le leader le mieux placé, pour unir les katangais ?

Invité : D’ailleurs, je profite de l’occasion pour rendre hommage au patriarche Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, paix a son âme, la sentinelle du Katanga. Peut-être aujourd’hui, il serait parmi les leaders qui pouvaient réunir tous les leaders autour d’une table, mais hélas Dieu en a décidé autrement. Mais, nous avons d’autres baba du Katanga, c’est entre et autre, Moïse Katumbi, Christian Mwando, Richard Muyej, Danis Mbanza, Jacques KYABULA Katwe gouverneur en fonction du Haut-Katanga et tant d’autres. Pourquoi le démon de la division doit il élire domicile au Katanga.
Monseigneur l’archevêque Fulgence Muteba, l’avait prêché le jour des obsèques du feu président de l’Assemblée provincial du Haut-Katanga Antoine Gabriel : pourquoi l’on a peur de l’unité Katangaise? Pourquoi certains leaders se divisent à côté des intérêts égoïste ?

Congo Uni : Avec cette table ronde que vous proposez, vous pensez qui peut mieux remplir le rôle du médiateur ?

Invité : Ils sont là nombreux Mme Ruth KUTEMBA, au delà des autres baba que j’ai cité précédemment, nous avons également le sénateur à vie Joseph Kabila KABANGE, Fifi Masuka, les quatre gouverneurs du grand Katanga. Parce qu’aujourdhui la jeunesse est sacrifiée par les intérêts égoïstes de notables Katangais, voilà pourquoi nous voulons cette table ronde, pour savoir qui sont divisés ? Et quelle est la cause ?

Congo Uni : Vous pensez aussi que dans ce conflit qui règne au sein du Katanga, Moise Katumbi et Joseph Kabila sont des facteurs causaux ?

Invité: Si vous pensez que le grand problème , c’est Moïse Katumbi et Joseph Kabila, laissé moi vous dire que c’est faux; il ne seront jamais ennemis. Ils sont peut être adversaire politique, parce-que chacun à sa vision. C’est là où nous jeunesse nous disons non. C’est là où les autres communautés veulent nous profiter et pensent que les katangais sont divisés à cause de ce deux personnalités. Faux , ils sont frères d’une même province. Je vois déjà 2023, le Katanga ne peut pas aller en ordre dispersé comme les autres années.
Et s’il faut un candidat à la présidence , il faut un seul pour prouver l’unité du Katanga. Je demande le soutien de Moïse Katumbi, Christian Mwando et Joseph Kabila Kabange.

Je pense qu’il est temps chers frères et soeurs Katangais, chers notables, chefs coutumiers, de se mettre ensemble, enfin de mettre fin aux malentendu qui règne au sein des autres communauté.

Congo Uni : Vous pensez aussi comme les autres leaders que les katangais sont des égoïstes ?

Invité: Les Katangais ne sont jamais des traitres, vous savez dans une famille, tous les enfants n’ont pas un même comportement ou une même attitude. Ils ne sont même pas tribaliste comme certains le pensent ? Chaque personne à son appartenance tribale ! même le chef de l’État Félix Tshisekedi ? Et vous ne pouvez pas lui refuser de se réunir avec sa communauté ?
C’est pourquoi , nous katangais, nous devons nous réunir pour les intérêts de notre province, nous voulons devenir un et indivisible. Le Katanga est une province cosmopolites, où nous accordons l’hospitalité à tout le monde.

Congo Uni : un dernier mot maitre Guy Kalenga MUTOMBO ?

Invité : Mme Ruth KUTEMBA, comme dernier mot, je regrette toujours la disparition du patriache Antoine Gabriel, au tour de qui on pouvait se réunir. Mais nous sommes restés avec le sénateur Joseph Kabila, j’invite aussi Moise Katumbi l’homme du social, Danis Banza, le ministre Christian Mwando, Fifi Masuka, Richard Muyej, tous les leaders et notables katangais à nous donner une bonne politique. Nous voulons l’unité du Katanga. Je demande également le soutien du gouverneur Jacques KYABULA, cette table ronde est importante pour l’unité du Katanga, car nous voulons un Katanga uni, fort et indivisible.

Ruth KUTEMBA, à Lubumbashi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager